Fiscalité et résidence secondaire au Portugal : ce que vous devez savoir

par

La fiscalité est un aspect crucial à prendre en compte lors de l’achat d’une résidence secondaire, particulièrement au Portugal où les règles ont tendance à bénéficier aux résidents étrangers. Que vous soyez séduits par la douceur de vivre de l’Algarve ou le dynamisme de Lisbonne, voici tout ce qu’il faut savoir sur le régime fiscal portugais relatif aux résidences secondaires.

Comprendre le système fiscal portugais pour les résidences secondaires

Le Portugal est une destination prisée grâce à son programme de Résidence Non-Habituelle (RNH), qui offre des avantages fiscaux intéressants pour les étrangers.

Les avantages du statut RNH

Ce programme permet aux non-résidents de bénéficier d’une exonération d’impôt sur le revenu pendant 10 ans sur les revenus de source étrangère, et d’un taux réduit d’impôt sur les revenus de source portugaise. Pour y être éligible, il faut ne pas avoir été résident fiscal portugais au cours des cinq dernières années.

Lire aussi :  Comment la vente de plan peut révolutionner votre stratégie commerciale ?

Impôt sur les propriétés : IMI

La Taxe Municipale sur les Immeubles (IMI) est un impôt annuel dont le tarif varie entre 0,3 % et 0,8 % de la valeur patrimoniale taxée de l’immobilier. Il existe des réductions ou exemptions dans certains cas.

La fiscalité associée à la location de la résidence secondaire

Si vous envisagez de louer votre résidence secondaire, il est essentiel de comprendre les implications fiscales.

Le régime fiscal de la location à court terme

Le Portugal applique une fiscalité avantageuse sur les revenus locatifs issus de la location à court terme, aussi appelée hébergement local. Ces revenus sont taxés à un taux forfaitaire de 28 %, mais des déductions spécifiques peuvent s’appliquer.

    • Achat de mobilier et équipements
    • Frais de maintenance et réparation
    • Dépenses de services publics et assurance

Les coûts associés à la vente d’une résidence secondaire

En cas de vente de votre bien, il est impératif de comprendre les plus-values immobilières.

Lire aussi :  Comprendre la différence entre caution simple et caution solidaire : quelles implications pour votre entreprise ?

Taxe sur les plus-values immobilières

La plus-value réalisée lors de la vente de votre résidence secondaire est imposée à un taux forfaitaire de 28 %. Cependant, des abattements pour durée de détention peuvent réduire significativement cette imposition.

Comparer les systèmes fiscaux : Portugal vs France

Critères Portugal France
Impôt sur la plus-value immobilière 28 % avec abattement possible Jusqu’à 36,2 % sans abattement avant 22 ans
Locations de courte durée 28 % avec déductions possibles Micro-BIC ou régime réel selon les revenus
Statut RNH Exonération possible pendant 10 ans N/A
Taxe sur les propriétés (IMI) 0,3 % – 0,8 % Taxe foncière variable

Je recommande vivement de consulter un expert fiscal pour naviguer efficacement dans ces eaux financières et tirer le meilleur parti des incitations mises à disposition par le gouvernement portugais.

Pour résumer, avoir une résidence secondaire au Portugal présente des avantages fiscaux conséquents, mais aussi des nuances importantes à appréhender. Les lois fiscales étant sujettes à des changements, je vous encourage à rester informés pour optimiser vos investissements et profiter sereinement de votre pied-à-terre sous le soleil portugais.

Notez cet article

Laissez un commentaire

Cat29

Nous vous offrons à travers cet espace tout ce dont vous avez essentiellement besoin pour votre réussite dans la finance. En parcourant dès à présent nos contenus, vous découvrirez les meilleurs de l’actualité, des informations pertinentes et des conseils fiables dont vous avez besoin sur la crypto, les banques, l’immobilier et le travail. Vous avez une préoccupation ? Faites-nous le savoir en nous écrivant dès maintenant, nous vous répondrons automatiquement.

Suivez-nous sur :

@2024 – Tous droits réservés. Cat29